Henry

La rencontre avec la dame avait déçu Henry, mais il cachait son dépit, trop fier qu’il était pour afficher une faiblesse.

Sur le chemin du retour, Henry aperçut une muraille de pierre rongée par le temps. Il s’approcha et découvrit, de l’autre côté, un cimetière.

Des pierres tombales que mange la verdure, tombeaux et caveaux surmontés de croix que ni le vent ni la pluie n’ont épargnées.

Il s’aventura dans les dédales des morts enterrés et oubliés, espérant à son tour oublier, oublier sa déception.

Henry Naranaya se mit à la recherche de son nom.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *