le western est-il mort? ou: comment se survit-il?

À ses commencements, on ne savait pas où était le genre ( il n’existait pas encore). On ne sait pas où il est . Ce qui est différent et assure, dans le mouvement, la perpétuation du genre, comme le montrent dans des films récents les images nouvelles de l’Indien ou de la femme. On réalise encore des westerns au début du XXI siècle tout comme à la fin XX siècle, et d’une autre sorte que le caricatural  »Phantom of the West » dans lequel joue Howard Spence ( Sam Shepard) dans » D’ont Come Knocking » ( 2005). Il n’y a jamais eu tarissement total. Le débit a considérablement ralenti; le genre s’est déplacé. Illustré par des oeuvres aussi différentes et remarquables que  »Dead Man »,  »The Jack Bull »,  »Lonesome Dove » ou  »Open Range »…

Depuis trente ou quarante ans, c’est à dire depuis « épuisement » du genre, les westerns se caractérisent par leur diversité stylistique et idéologique.

 

Tiré du livre Western(s) de Jean-Louis Leutrat et Suzanne Liandrat-Guigues.

IL y a eu dernièrement une production des frères Coen  »True Grit »
http://www.imdb.com/video/imdb/vi1984862489/
Un nouveau western saura nous surprendre cet été.

Le concept est excellent, reste à voir la ligne scénaristique de celui-ci.
 »COWBOYS VS ALIENS »

http://www.imdb.com/video/imdb/vi161586201/

Le résultat de mon projet d’art Cowboy: Héros Moderne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *