Par moments, on ne voit plus rien.

Il y a deux jours, un énorme brouillard s’est installé sur tout le village. La visibilité était nulle, on ne voyait absolument rien.

J’ai l’impression de m’être retrouvée dans le monde des nuages. Le brouillard est très fréquent à Inukjuak. Le village se trouve sur la côte de la Baie d’Hudson, ce qui explique en partie cette présence constante de brouillard. Lorsque vous entreprenez un voyage dans le Grand Nord québécois, assurez-vous de vous armer de patience. Les conditions météorologiques changent rapidement du tout au tout, et ce même en été. De Montréal ou de Québec, vous savez quand vous partez, mais vous n’êtes jamais certain d’atterrir à votre destination ou même de vous y rendre. Dans l’autre sens, vous ne savez pas quand vous allez partir et combien d’arrêts il y aura. Lors de brouillards aussi importants que celui que nous venons d’avoir, aucun avion ne quitte le sol ou n’atterrit.

Tout est suspendu jusqu’à ce que celui-ci se dissipe.
Nous avons dû attendre tard dans la nuit pour espérer voir le bout de la rue.

Voir l’oeuvre Jeux du Nord, réalisée à Inukjuak

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *