Début de ma résidence de production photographique au centre Le Cabinet.

Jeux cruels
Je continue de densifier la notion de « l’ordinaire » par la mise en place d’un système d’explorations et de narrations dans une pluralité d’espaces. Ainsi la série de photographies Jeux cruels interroge le passage impalpable de l’insouciance de l’enfance à l’éveil de la puberté. Je vous propose une série de portraits de jeunes Inuits que j’ai suivi sur le territoire du Nunavik. Été 2013, 59e parallèle nord – Les enfants d’Inukjuak délaissent leurs jouets. Garçons et filles prennent chacun de leur coté la direction du monde qui les entoure. Un monde à la fois dur, implacable, et emprunt de poésie et d’onirisme.

Le Cabinet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *