Un genre d’art dont on parle ( en bien et en mal)

La variation peut porter sur des détails, comme la manière de mettre le revolver dans son étui.  » Wild Bill » Elliott avait coutume de l’introduire la crosse dirigée vers l’avant; plus tard, Gregory Peck (The Gunfighter), James Griffith ( Master of Kansas) et Lee Marvin feront de même; bien avant, Hoot Gibson portait des étuis vides. La variation revêt assez fréquemment un caractère ironique ou critique, quand elle n’est pas franchement parodique comme dans The Sherriff of factured Jaw qui reprend la fin traditionnelle du last rescue ( la cavalerie arrivant au bon moment pour sauver la troupe de Blancs assaillis par les indiens) mais en reversant les données: ce sont les Indiens qui sauvent le héros d’une situation périlleuse, encerclé qu’il est par des blancs animés de mauvaises intentions.

La répétition, les clichés, les stéréotypes sont le lot de tous les genres, et l’on en a attribué au western plus que de raison. Willaim K. Everson rappelle ce cliché très connu:  » le héros embrasse sa fidèle monture et s’éloigne en chevauchant solitaire au soleil couchant. » Il commente :  » Voici de nouveau une erreur qui a été si souvent répétée qu’elle a été acceptée comme partie d’une loi non écrite régissant la fabrication des westerns, mais les faits ne sont pas en sa faveur.  »

 

Livre: Western(s)
Jean-Louis Leutrat
Suzanne Liandrat-Guigues
Chapitre: Que reproche-t-on au western?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *